•  

     

    UN SYMBOLE DU SOIN DE DIEU POUR SES ENFANTS,

    Par David Wilkerson

    Les cheveux !

    Chaque cheveux de notre tête est compté par notre Père dans le Ciel.

     

     Entre 100 000 et 150 000 cheveux sont implantés sur la tête d’un homme. Dieu a fait les cheveux sur nos têtes pour nous protéger de l’insolation pendant l’été et du froid pendant l’hiver, et pas seulement pour soigner notre apparence. Nos sourcils empêchent la sueur de dégouliner dans nos yeux, et les cils protègent nos yeux quand des poussières ou des insectes s’approchent trop près. Les petits poils dans nos oreilles et dans nos narines filtrent l’air qui y entre de ses particules.

    Si nous savions à quel point un cheveu est une création merveilleuse, pleine de vie, nous ne douterions jamais que Dieu compte ce qu’Il a créé.

    Ce n’est pas étonnant que David ait pu dire : “Je te célèbre ; car je suis une créature merveilleuse. Tes œuvres sont des merveilles, Et mon âme le reconnaît bien” (Psaumes 139:14).

    Dans Matthieu, au chapitre 10 et aux verset 28 à 33, Jésus enseignait aux disciples à ne pas craindre. Il a créé tous les passereaux, formé chaque corps humain et a compté chaque cheveu. “Car en lui tout a été créé dans les cieux et sur la terre…Tout a été créé par lui et pour lui. Il est avant toutes choses, et tout subsiste en lui” (Colossiens 1:16-17). Mais les disciples n’ont pas compris. Oh, comme Jésus doit avoir aspiré à leur montrer à quel point les ailes et les os des moineaux qu’Il avait fait étaient complexes et comment Il avait conçu les cheveux. Un simple charpentier n’aurait jamais pu comprendre tout cela car c’est tellement effrayant et merveilleux !

    Il aurait pu dire : “Pierre, que penserais-tu si je te disais que tu as 127550 cheveux sur ta tête ? Maintenant, puisque tu sais que Je peux compter tous les cheveux qui se trouvent sur ta tête, ne placeras-tu pas ta confiance en Moi pour chaque détail de ta vie ? Ne peux-tu pas croire que Je connais chaque pas que tu fais ?”

    Pas le moindre passereau ne tombe à terre sans que ton Père qui est dans le Ciel ne le sache (voir Matthieu 10:29).

    Sachant cela, vas-tu cesser de t’inquiéter pour rien ? Vas-tu placer ta confiance en Lui pour s’occuper de tous tes besoins ? Vas-tu cesser de t’inquiéter de ce que tu mangeras ou boiras ? Vas-tu à présent croire que ton Père céleste sait ce dont tu as besoin et qu’Il y pourvoira avec joie ? Vas-tu à présent Lui faire confiance pour te loger, te nourrir et te vêtir ?

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    RESTEZ DANS L'AMOUR DE DIEU

     

    RESTEZ DANS L'AMOUR DE DIEU

     
    Il y a des années, Dieu a mis dans mon coeur de commencer un orphelinat pour garçons à Long Island. Je sentais vraiment que le Seigneur était à l'origine de ce travail. Pourtant, après seulement dix-huit mois, les fonctionnaires de l'Etat imposèrent de telles réglementations strictes sur le fonctionnement de l’orphelinat que nous n'avions pas d'autre choix que de le fermer.

    Nous avions recueilli quatre garçons durant la courte période que nous étions ouvert. Après que nous ayons fermé, j'ai perdu contact avec eux. J'avais toujours pensé que l'entreprise était un des plus grands échecs de tous les temps. Durant plus de trois décennies, je me demandais pourquoi Dieu nous avait permis d’avancer avec ce projet.

    Récemment, j'ai reçu une lettre d'un homme nommé Clifford. Il raconta l'histoire suivante:

    “Frère David, j'était un de ses quatre garçons envoyés à l’orphelinat de Long Island. Vos responsables de l’orphelinat étaient tellement affectueux et gentils. Ils nous enseignaient la Bible et nous emmenaient à l'église. Un jour, ils nous ont emmenés dans une église qui organisait un renouveau de la religion sous une tente. J'étais tellement amer et abattu. C’était là, sous la tente, que l'Esprit Saint a commencé de tirer sur mon cœur. J'entendais le pasteur dire: "Jésus vous aime." Toutes les années de douleur, de confusion et de désespoir montaient à la surface. Je suis mis à genoux et pria. C’était il y a trente-cinq ans. À présent, Dieu m'a appelé à prêcher, et il m’incite à entrer dans son ministère à plein temps. Ce “merci” couvait en moi tout ce temps-là. Je veux simplement vous remercier pour votre support. Je sais ce que c’est que l'amour de Dieu."

    La lettre de cet homme me montre que rien que nous faisons pour le Christ est en vain. Cet orphelinat pour garçons n'était pas un échec—parce qu’un garçon juif perdu et confus découvra le sens de l'amour de Dieu.
     
    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    LA RÉVÉLATION DE L'AMOUR DE DIEU

     

    LA RÉVÉLATION DE L'AMOUR DE DIEU

     
    J'ai été récemment remué par l'Esprit Saint et il m'a conduit à ce passage: "Pour vous, bien-aimés, vous édifiant vous-mêmes sur votre très sainte foi, et priant par le Saint Esprit, maintenez-vous dans l'amour de Dieu, en attendant la miséricorde de notre Seigneur Jésus Christ pour la vie éternelle." (Jude 20-21). Alors que je lisais ces versets, j'ai entendu l'Esprit me murmurer "David, vous n’êtes jamais encore entré dans la plénitude et la joie de mon amour. Votre théologie est exacte—mais vous n’avez pas encore connu l'extase et le repos en restant dans mon amour. Jusqu'à présent, vous l’avez seulement connu jusqu’à la hauteur de vos chevilles. Mais il y a un océan tout entier de mon amour pour vous dans lequel vous pouvez nager.”

    La Bible est remplie de la vérité de l'amour de Dieu. Mais parfois je me permets de me demander comment le Seigneur ne pourrait jamais m’aimer. Ce n'est pas que je doute de son amour, c'est plus un échec de ma part de me tenir dans la connaissance et l'assurance de son amour pour moi.

    La révélation de l'amour de Dieu vient en partie lorsque nous sommes renés. Si vous demandez à la plupart des chrétiens ce qu'ils savent de l'amour de Dieu pour eux, ils répondent, “Je sais que Dieu m'aime parce qu'il a donné son Fils pour mourir pour moi." Ils citent Jean 3:16: "Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle."

    C'est un merveilleux moment lorsque vous saisissez cette vérité. Soudainement vous réalisez, "Dieu m'a aimé quand j'étais perdu, défait, un étranger. Et il a prouvé son amour pour moi en sacrifiant son propre Fils de ma part."

    Peu de chrétiens, cependant, apprennent comment être conservés dans l'amour de Dieu. Nous savons quelque chose de notre amour envers le Seigneur—mais nous cherchons rarement la révélation de l'amour de Dieu pour nous. En fait, si vous demandiez à la plupart des chrétiens de trouver des passages bibliques sur l'amour de Dieu pour nous, ils pourraient seulement en pointer que quelques-uns. Pourtant, la compréhension de l'amour de Dieu est le secret d'une vie triomphante. Des multitudes deviennent spirituellement froid et paresseux parce qu'ils sont ignorants de l'amour du Seigneur pour eux. Ils ne savent pas que leur meilleure arme contre les attaques de Satan est d'être pleinement convaincus de l'amour de Dieu pour eux, par le biais de la révélation de l'Esprit-Saint.

    Dans sa prière finale sur la terre, Jésus dit: "Père, … parce que tu m'as aimé avant la fondation du monde." (Jean 17:24) Quel pensée incroyable; Christ était très aimé par le Père avant la création.

    Ensuite, Jésus pria cette prière remarquable. "Toi, Père, … que tu les as aimés comme tu m'as aimé." (v. 21, 23) Il pria également, “Afin que l'amour dont tu m'as aimé soit en eux, et que je sois en eux. " (v. 26) Le Christ disait: “Père, je sais que tu aimeras ceux que je vais apporter dans mon corps, exactement de la manière dont tu m’as aimé."

    L'implication ici est que, lorsque le Père aimait Jésus avant l'éternité, il nous aimait aussi. En effet, lorsque l'homme n'était encore qu’une pensée dans l’esprit éternal de Dieu, le Seigneur était déjà en train de compter nos parts et d’organiser notre rédemption: “En lui Dieu nous a élus avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints et irrépréhensibles devant lui.” (Éphésiens 1:4)

    Combien de temps Dieu vous a aimé? Il vous a aimé depuis qu’il a existé—parce que Dieu est amour. C'est sa nature même. Il vous a aimé en tant que pécheur. Il vous a aimé dans les entrailles. Il vous aimait avant que le monde commença. Il n'y avait pas de commencement de son amour pour vous—et il n'y a pas de fin.

    Quand est-ce que Dieu cessera de vous aimer? Il cessera de vous aimer quand il cessera d’aimer son propre Fils—ce qui est impossible. Le Christ dit: “Le Père, et ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, mit le comble à son amour pour eux." (Jean 13:1)
     
    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

     

    MARCHER DANS LA GLOIRE

     

    MARCHER DANS LA GLOIRE

     
    Une chose qui peut nous tenir dans les temps difficiles à venir est la compréhension de la gloire de Dieu. Maintenant, ceci peut sembler comme un concept élevé et noble pour vous, un concept qui est préférable de laisser aux théologiens. Mais je suis convaincu que la question de la gloire de Dieu a une valeur très réelle et pratique pour un vrai croyant. En la saisissant, nous ouvrons la porte à un vie triomphante!

    La gloire de Dieu est une révélation de la nature et de l’être du Seigneur. Vous vous souvenez probablement dans l'Ancien Testament, que Moïse a eu un aperçu concret de la gloire de Dieu. Avant cela, le Seigneur avait envoyé Moïse sans aucune explication de lui-même autre que les mots "JE SUIS." Mais Moïse voulait en savoir davantage sur Dieu. Ainsi, il plaida avec lui: “Seigneur, montrez-moi votre gloire."

    Dieu répondit en prenant Moïse de côté et en le mettant dans la fente d'un rocher. Ensuite, l'Écriture dit, qu’il s'est révélé à Moïse dans toute sa gloire (voir Exode 34:6-7). La manière dont Dieu veut que nous connaissions sa gloire est par la révélation de son grand amour pour l'humanité. Et c'est justement ce qu'il a révélé à Moïse.

    Je crois que ce passage est absolument essentiel pour notre compréhension de qui est notre Seigneur. Souvent, quand nous pensons à la gloire de Dieu, nous pensons à sa majesté et à sa splendeur, sa puissance et sa domination, ou à certaine manifestation dans son peuple. Toutes ces choses-là peuvent être le résultat de voir la gloire de Dieu. Mais ceci n'est pas la gloire, par laquelle il souhaite que nous le connaissions. Le Seigneur est toujours en attente de nous montrer son amour, de nous pardonner, de nous combler de sa miséricorde et de nous restaurer à lui-même.

    La révélation de la gloire de Dieu a de puissants effets sur ceux qui la reçoivent et prient pour sa compréhension. Jusqu'à ce moment-là, Moïse avait vu le Seigneur comme un Dieu de la loi et de la colère. Il tremblait de terreur dans la présence du Seigneur, lui demandant, en criant à lui, de plaider avec lui pour le compte d'Israël. Cela avait été la base de son face-à-face avec le Seigneur.

    Pourtant maintenant, à la première vue de la gloire de Dieu, Moïse n'avait plus peur de Dieu. Au lieu de cela, il était emporté à le vénérer: "Aussitôt Moïse s'inclina à terre et se prosterna." (Exode 34:8) Il vit que Dieu n'était pas seulement le tonnerre, la foudre et la trompette perçante qui l’avait fait flétrir de peur. Au contraire, Dieu était amour et sa nature était une de bonté et de miséricorde!

    Voyez-vous l'incroyable vérité que l'Écriture nous montre ici? La véritable vénération survient des cœurs qui sont triomphants par une vision de l'amour de Dieu immérité pour nous. Elle est basée sur la révélation que Dieu nous donne de lui-même, de sa bonté, sa miséricorde, son empressement de pardonner. Ainsi, si nous sommes à vénérer Dieu en esprit et en vérité, notre vénération doit être fondée sur cette incroyable vérité de lui.

    Une fois que nous recevons une révélation de la gloire de Dieu, notre adoration ne peut que changer. Pourquoi? Voir sa gloire change la façon dont nous vivons! Elle affecte notre expression et comportement, nous changeant "de gloire en gloire", nous faisant devenir de plus en plus comme lui. Chaque nouvelle révélation de son amour et de sa miséricorde apporte un changement surnaturel.
     
    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    UN CŒUR PARFAIT A CONFIANCE

     

    UN CŒUR PARFAIT A CONFIANCE

     
    L’auteur des Psaumes écrit: “En toi se confiaient nos pères; Ils se confiaient, et tu les délivrais. Ils criaient à toi, et ils étaient sauvés; Ils se confiaient en toi, et ils n'étaient point confus." (Psaume 22:4-5)

    Le mot hébreu pour confiance suggère "se lancer soi-même d’un précipice." Cela veut dire être comme un enfant qui a grimpé dans les chevrons et ne peut pas descendre. Il entend son père dire, "Sautez!" Et il obéit, se jetant dans les bras de son père. Êtes-vous en un tel lieu en ce moment? Êtes-vous sur le bord, chancelant, et n'avez pas d'autre choix que de vous jeter dans les bras de Jésus? Vous vous êtes simplement résigné à votre situation, mais cela n’est pas la confiance, ce n'est rien de plus que le fatalisme. La confiance est quelque chose de très différent de la résignation passive. C’est une conviction active!

    Comme nous désirons ardemment Jésus de façon plus intense, nous trouverons que notre confiance en lui est bien fondée. À un certain moment dans notre vie, nous avons probablement pensé que nous ne pouvions pas vraiment lui avoir confiance en lui—qu'il n'avait pas vraiment le contrôle sur l'ensemble de la situation et que nous devions rester en charge. Mais se rapprocher de plus en plus de lui et mieux le connaître change cet état des choses. Cela signifie que nous ne nous adressons pas simplement à lui pour obtenir de l'aide quand nous sommes au bout du rouleau; au lieu de cela, nous commençons à marcher avec lui de si près que nous l’entendons nous avertissement de nos épreuves à venir.

    Le cœur confiant dit toujours: "Tous mes pas sont ordonnées par le Seigneur. Il est mon Père aimant, et il permets mes souffrances, mes tentations et mes épreuves—mais jamais plus que je ne peux supporter, car il trouve toujours un moyen d’échapper. Il a un plan éternel et un dessein pour moi. Il a compté tous les cheveux sur ma tête, et il a formé tous les membres quand j'étais dans le ventre de ma mère. Il sait quand je m’assoie, quand je suis debout ou quand je me couche parce que je suis la prunelle de son oeil. Il est le Seigneur—pas seulement sur moi, mais sur chaque événement et situation qui me touche."

    Un cœur parfait est aussi un cœur brisé!

    L’auteur des Psaumes David dit: " L'Éternel est près de ceux qui ont le coeur brisé, Et il sauve ceux qui ont l'esprit dans l'abattement.” (Psaume 34:18)

    Être brisé signifie plus qu’avoir de la tristesse et pleurer, plus qu'un esprit écrasé, plus que l'humilité. Être brisé vraiment libère dans le coeur la plus grande puissance que Dieu peut confier à l'humanité—une puissance plus grande que celle qui ressuscite les morts ou guérit les maladies. Quand nous sommes vraiment brisés devant Dieu, nous recevons une puissance qui restaure les ruines, une puissance qui donne un genre particulier de gloire et d'honneur à notre Seigneur.

    Vous voyez, être brisé a un rapport avec les murs—des murs effondrés, tombés en ruines. David associait l'effondrement des murs de Jérusalem avec le cœur brisé du peuple de Dieu. "Les sacrifices qui sont agréables à Dieu, c'est un esprit brisé: … un coeur brisé et contrit. Répands par ta grâce tes bienfaits sur Sion, Bâtis les murs de Jérusalem! Alors tu agréeras des sacrifices de justice." (Psaume 51:17-19)

    Néhémie était un homme avec un cœur brisé, et son exemple a un rapport avec ces murs effondrés de Jérusalem (voir Néhémie 2:12-15). Dans la nuit noire, Néhémie "vit le mur." Le mot hébreu shabar est utilisé ici. C’est le même mot utilisé dans le Psaume 51:17 pour "cœur brisé". Dans le sens hébraîque du mot, le cœur de Néhémie fut brisé de deux façons. Il se brisa d’abord avec de l'angoisse pour les ruines, et deuxièmement avec un espoir pour la reconstruction (éclatant d'espoir).

    Ceci est vraiment un cœur brisé: un qui voit premièrement l'église et les familles en ruine et ressent l'angoisse du Seigneur. Un tel cœur pleure sur les reproches exprimés sur le nom du Seigneur. Il examine également profondément et voit, comme David, sa propre honte et échec. Mais il y a un deuxième élément important au sujet de ce cœur brisé, et c’est l'espoir. Le véritable cœur brisé a entendu de Dieu: "Je vais guérir, restaurer et construire. Débarrassez-vous des ordures, et mettez-vous au travail afin de reconstruire les brèches!"
     
    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique