• Attache-toi à Dieu plus qu'aux plaisirs de ce monde

     

    Attache-toi à Dieu plus qu'aux plaisirs de ce monde

    Pensée du jour

    Attache-toi à Dieu plus qu'aux plaisirs de ce monde - Richard

     

    N'aimez pas le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu'un aime le monde, l'amour du Père n'est point en lui ; car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, et la convoitise des yeux, et l'orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde. Et le monde passe, et sa convoitise ; mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement. 1 Jean 2.15-17

     

    Ce que nous aimons démontre clairement celui à qui nous appartenons : Dieu ou Satan. Il est important qu’en tant que chrétiens nous nous positionnions et ce de manière claire. Dis-moi où se trouve ton cœur et je te dirai qui tu aimes.

    « N’aimez pas » le verbe est un IMPERATIF, ce qui veut dire que c’est un ordre. On pourrait se poser la question de savoir si l’apôtre Jean voulait dire qu’il faut couper tout contact d’avec le monde. Est-ce cela ne pas avoir l’amour du monde ?

    Que veut dire "n’aimons pas le monde" ?

    Il est évident qu’il ne nous est pas demandé de nous couper du monde ou de ne pas aimer les habitants du monde. D’ailleurs, la bible nous exhorte sans cesse à avoir de la compassion et de chercher à ce que les âmes soient sauvées.

    Nous ne devons pas aimer le système de ce monde, de même que les objets matériels (cf. v.16) ou les choses que le monde a à offrir : puissance, prestige, influence, etc.

    Ce système corrompu du monde essaie de répondre à tous les besoins de l’humanité de façon contraire à la volonté de Dieu. Il structure la vie de sorte à faire croire aux êtres humains qu’ils sont indépendants. Ces institutions pour lesquelles nous sommes reconnaissants peuvent devenir un objet d’idolâtrie dès lors qu'elles nous procurent une indépendance vis-à-vis de Dieu. Et c’est pourquoi nous ne devons pas aimer ce système, nous ne devons pas y mettre notre cœur. Nos pensées doivent être focalisées sur la personne de Jésus, sur ses valeurs, sur ce qu’il aime, sur ce qui fait battre son cœur…

    N’avez-vous pas déjà entendu ce type de propos : « le monde est rentré dans l’église » ? Pourquoi est-ce qu’on a souvent cette impression ? Il n’est pas question ici de faire un procès, mais il convient à chacun de s’examiner et de voir tout ce qui dans son cœur est encore semblable au monde.

    En tant que chrétien, il doit y avoir une différence nette entre toi et ceux qui ne connaissent pas le Seigneur. D’ailleurs, la bible dit à juste titre que nous sommes la lumière de ce monde et le sel de la terre !

    Cependant, l'apôtre lui-même précise sa pensée (verset 16) en réduisant à trois chefs principaux les choses qui sont dans le monde, qu'il nous prescrit de ne point aimer ; et ces trois chefs ne sont pas trois objets particuliers de nos affections, mais trois passions ou convoitises, qui donnent à tout ce qu'elles affectent ce caractère de mondanité.
    D'abord, la convoitise de la chair, par où il faut entendre, toute action, tout désir, toute pensée tendant à la jouissance des sens, et dont est remplie l'âme vide de l'amour de Dieu. Celui qui cherche dans la satisfaction de la chair son trésor (son souverain bien), y met tout son cœur. (Matthieu 6.21)
    Ensuite, la convoitise des yeux, qui éveille, par le moyen de la vue, la convoitise de la chair. En effet, par cela seul que le mal règne dans le monde aussi bien que dans le cœur, tout ce que l'homme voit est propre à exciter la convoitise, et ainsi il y a perpétuellement action et réaction entre la double puissance du mal en nous et hors de nous.

    Les biens de ce monde non seulement excitent les désirs de l'homme et lui fournissent le moyen de satisfaire ses convoitises ; mais, quand il les possède il en tire vanité, il se fait un piédestal de sa fortune, de ses talents, de sa beauté. C'est là ce que l'apôtre appelle l'orgueil de la vie.

    Que Dieu nous donne de pouvoir nous attacher à lui seul. Et si dans ton cœur tu remarques qu’il y a encore des racines du monde, alors crie à Dieu et demande lui de te donner la force de tout abandonner pour lui confier totalement ton cœur.

    1 Corinthiens 2.12 : Or nous n'avons pas reçu l'esprit du monde, mais l'Esprit qui vient de Dieu ; afin que nous connaissions les choses qui nous ont été données de Dieu.

    Richard

    http://www.adoredieu.com/texte/pensee-du-jour/4035-attache-toi-a-dieu-plus-qu-au-plaisir-de-ce-monde-richard

    « Le sacrifice de Jésus Le rocher spirituel »
    Partager via Gmail Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :