• QUAND JÉSUS NE RÉPOND PAS À TA PRIÈRE

     jesus-gadarenien3-gd

      
     
     
    Marc 5 : 1-20- 1 Ils arrivèrent à l’autre bord de la mer, dans le pays des Gadaréniens. 2 Aussitôt que Jésus fut hors de la barque, il vint au-devant de lui un homme, sortant des sépulcres, et possédé d’un esprit impur. Lire la suite

    L’histoire de la délivrance du possédé d’une légion de démons à Gadara peut être connue des lecteurs de la Bible. Mais avons-nous été sensibles à tous les détails ?

     

    J’aimerais mettre en évidence quelques indices du texte qui peuvent sembler être un détail et qui pourtant en disent beaucoup.

    Jésus a traversé la mer de Galilée pour rencontrer un homme.

    Il se déplace juste pour lui ! 

    Quand il arrive sur le rivage, la légion de démons fait une demande à Jésus :

    Marc 5 : 9-10
    9 Et, il lui demanda : Quel est ton nom ? Légion est mon nom, lui répondit-il, car nous sommes plusieurs. 10 Et ils le priaient instamment de ne pas les envoyer hors du pays.

    Relisez attentivement ce passage. N’y a-t-il rien de surprenant ? Eh oui, les démons prient Jésus ! Et l’objet de leur prière est fort discutable :

    Marc 5 : 12
    12 Et les démons le prièrent, disant : Envoie-nous dans ces pourceaux, afin que nous entrions en eux.

    Quel est donc le but de cette prière ? Les démons ne voulaient pas être envoyés hors du pays et cherchaient une nouvelle demeure dans un troupeau de pourceaux. Déjà, la présence de cochons démontre que les gens de la place ne suivaient pas les ordonnances de la loi de Moïse.

    Mais si les démons demandent la permission d’habiter des pourceaux, ce n’est pas pour avoir une nouvelle résidence puisqu’ils vont conduire ce troupeau à se précipiter de la falaise. Le but de cette action est de provoquer une réaction hostile de la part des propriétaires, et c’est effectivement ce qui va se produire.

    Malgré tout, Jésus répond (cette fois-ci) à la prière des démons :*

    Marc 5 : 13
    13 Il le leur permit. Et les esprits impurs sortirent, entrèrent dans les pourceaux, et le troupeau se précipita des pentes escarpées dans la mer : il y en avait environ deux mille, et ils se noyèrent dans la mer.

      * Note MAV: C’était en même temps un avertissement du Seigneur aux gens de Gadarée (tribu de Gad), qui leur rappelait qu’ils transgressaient la loi de Moïse et se conduisaient en païens.

    De la même manière, quand les gens de la ville arrivent, ils prient eux aussi Jésus avec une prière qui n’est pas bonne : « va-t’en ! »

    Marc 5 : 16-17
    16 Ceux qui avaient vu ce qui s’était passé leur racontèrent ce qui était arrivé au démoniaque et aux pourceaux. 17 Alors ils se mirent à supplier Jésus de quitter leur territoire.

    Le verbe grec est là encore, celui qui est employé pour la prière. La prière est mauvaise, pourtant Jésus répond à cette prière et va quitter leur territoire.

    Ce qui peut rendre perplexe le lecteur de cette histoire, c’est quand l’homme qui vient d’être délivré par Jésus, ayant fait une rencontre qui a changé sa vie, fait à son tour une prière. Sa requête est excellente et même formidable. Maintenant que Jésus a changé sa vie, il veut rester avec lui toute sa vie. Pourtant le texte nous dit :

    Marc 5 : 18-19
    18 Comme il montait dans la barque, celui qui avait été démoniaque lui demanda la permission de rester avec lui. 19 Jésus ne le lui permit pas, mais il lui dit : Va dans ta maison, vers les tiens, et raconte-leur tout ce que le Seigneur t’a fait, et comment il a eu pitié de toi.

    Avez-vous déjà vécu ce genre de frustration ? Jésus répond à la prière de démons (il leur permet), il répond à la prière des gens du pays, mais ne permet pas à cet homme transformé et reconnaissant de rester avec lui !

    Si aujourd’hui tu es contrarié de ce que Jésus a dit « non » à ta prière, pose-toi les bonnes questions ! Jésus dit non à cet homme parce qu’il a mieux pour lui ! Il est important de ne pas conclure trop vite, même si les apparences semblent aller dans un sens d’une manière évidente. La clé d’interprétation ne devient évidente qu’à la fin de l’histoire. De la même manière, si vous êtes aujourd’hui au milieu d’une histoire compliquée, voire paradoxale, ne concluez pas trop vite ! Écoutez plutôt la proposition du Seigneur !

    Marc 5 : 19
    19 Jésus ne le lui permit pas, mais il lui dit : Va dans ta maison, vers les tiens, et raconte-leur tout ce que le Seigneur t’a fait, et comment il a eu pitié de toi.

    La demande de Jésus n’est pas facile ! Il demande à cet homme de retourner vers ceux qui lui ont fait du mal, chez ceux qui l’ont rejeté ! Le seul remède qu’ils lui avaient offert était de l’enchaîner avec des fers. Mais cet homme accepte sa mission, et mieux encore il n’obéit pas à contrecœur, mais de tout son cœur.

    La preuve, il va faire dix fois plus que ce que Jésus lui demande. Jésus lui avait dit va dans ta maison, chez les tiens et cet homme va aller dans dix villes :

    Marc 5 : 20
    20 Il s’en alla, et se mit à publier dans la Décapole tout ce que Jésus avait fait pour lui. Et tous furent dans l’étonnement.

    Aujourd’hui, ne sois pas frustré de la réponse du Seigneur, mais fais ce qu’il te demande, de tout ton cœur, avec zèle et courage, car sa volonté est toujours meilleure que tes propres plans.

    Jonathan Bersot Pasteur, Doyen de l’Institut Biblique du Québec

    http://www.enseignemoi.com/jonathan-bersot/video/quand-jesus-ne-repond-pas-a-ta-priere-41831.html

    « fille d'un Grand-Prêtre satanisteUN VENT DE SABLE VIOLENT, ET DESTRUCTEUR »
    Partager via Gmail Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :